"L'enseignement académique ne forme pas suffisamment à la prise en charge alimentaire et encore moins à la prise en charge globale du corps et de l'esprit. Je ressentais beaucoup de tristesse et de frustration à ne pas pouvoir développer une véritable relation d'aide à mes patients. Je leur trouvais des solutions médicales diagnostiques et thérapeutiques mais je ne réussissais pas à ce qu'ils trouvent leurs solutions d'épanouissement."